Portail francophone de cryptozoologie
  Oiseau tonnerre
 

Vocabulaire
Le nom de l'oiseau est tiré probablement du bruit tonitruant du battement de ses ailes et peut être de sa migration saisonnière vers le Nord ouest Pacifique au printemps ou à la saison des pluie. La créature est désigné par une grande variété de noms vernaculaires:  Achiyalaopa (indiens Pueblo), Alkuntam (Bella-Coola), Animikii (indiens Ojibwa et Algonquiens), Ba'a (Commanche), Grand oiseau, Binesi ou Pinesi (indiens Ojibwa et Algonquiens), Chequah (indiens Potawatomi et Algonquiens), Cullona (indiens Malecite et Algonquiens), Culloo (indiens Micmac et Algonquiens), Dukwally ou Theukloots (indiens Makah et Wakashan), Hahness (indiens Chehalis et Salishan), Huhuk (indiens Pawnee et Caddoan), Kunna-kat-eth (Tlingit), Kwunusela (indiens Kwakiutl et Wakashan), Mechquan (Ossippee), Met'co (indiens Montagnais et Algonquiens), Nunyenunc (Shoshones), Nu-tugh-o-wik (Inuktitut, Inuits et Aléoutiens), Omaxsapiteau (indiens Pieds noirs et Algonquiens), Pach-an-a-ho (Yakima), Piasa, Pilhan-naw (indiens Ossippee), Sanuwa ou Tlanuwa (indiens Cherokee et Iroquois), Tse'na'hale (Navajo), Yello-kin (indiens Miwok et Pentiens).
 Pour la forme locale de la Pennsylvanie, Hiram Cranmer proposa le nom de Gymnogyps pennsylvanianus, Gerald Musinsky offrit en 1997, Mythopoeia titanornis.

Apparence physique
La forme générale de l'oiseau tonnerre est un volatil avec une envergure d'ailes de 9 à 70 pieds avec une moyenne entre 10 et 18 pieds. La tète chauve surmonte une collerette blanche. La forme de Pennsylvanie a l'apparence d'un aigle avec une longueur de 3-4 pieds et une envergule d'ailes de 14 à 30 pieds. Les plumes noires ou brunes grisonnent avec l'age. Le cou court supporte une tète avec des grands yeux noirs, un grand bec non crochu. Les pattes sont épaisses et courtes.

Comportement
On prétend que la forme générale de l'oiseau provoque le tonnerre par le battement de ses ailes. Il laisse l'homme tranquil en général bien que parfois il pourrait en emporter jusqu'à son nid avec ses serres. Il se nourrit de mammifères vivant et de charognes, sur la côte ouest on dit qu'il est capable de soulever des baleines. La forme pennsylvanienne est peut-être migratoire se déplaçant au sud en novembre vers la Virginie de l'ouest par les Appalaches et remontant au nord en mars vers New york. Ses ailes battent lentement et il vole facilement à travers la végétation. Il se nourrirait normalement de charogne mais on dit qu'il est capable d'emporter des humaines en les saisissant par les épaules pour s'en nourrir à leurs nids.

Zone de répartition
La forme générale est vue dans toute l'Amérique du nord mais les légendes indiennes désignent des zones particulières comme le mont Edgecumbe en Alaska, Tomstone en Arizona ou le conté de Blount dans le Tennessee. Cet oiseau aurait été vu aussi en Amérique du sud et dans les Indes de l'ouest. La forme pennsylvanienne a été vue dans l'ouest et dans le centre de la Pennsylvanie et aussi à Chateaugay dans l'état de New york.

Observations
Les plus anciens rapports sur l'oiseau tonnerre viennent des Indiens sous la formes de sculptures ou des pictographes les représentant les ailes tendues en plumes et des éclaires. Par exemple dans le canyon du Dragon noir en Utah on trouve un oiseau peint sur une paroie par des indiens Fremont et daté entre 900 et 1100 après JC; les pigments brun-foncé décrivent un volatil de 7 pieds de large de l'extrémité d'une aile à une autre. Il a une queue, ses ailles sont comme celles d'une chauve-souris et il a une crête sur la tète.

-En 1879, la fille de Peinture Rouge, Mary Jane et son mari blanc virent quatre énormes oiseaux à Chief Mountain dans le parc national du Glacier, Montana. Big Crow et sa femme virent un grand oiseau avec une collerette à plumes et une tète nue au sud de la réserve des Pieds noirs en 1897.

 Il existerait une photo montrant soit disant un oiseau tonnerre datant de la fin du dix neuvième siècle, l'oiseau est montré cloué contre une grange avec six cow-boys devant lui les bras tendus, la créature mesurait d'un bout d'aile à l'autre 36 pieds. L'origine de la photo est obscure, on pense qu'elle serait apparue dans le journal "Epitaph" de Tomstone (Arizona) d'avril 1886 qui publia aussi l'histoire de la capture du monstre, selon le magazine Saga de mai1963. Si on a pu récupérer le rapport de la capture dans le journal en question, par contre la photo... Une confusion aurait pu être par les connaisseurs de cette histoire avec une autre photo montrant des africains tenant un oiseau Marabou avec ses ailes tendues (allez voir dans la page sur les oiseaux de proie). Mark Chorvinsky pense que l'origine de cette histoire de photo est un certain Hiram Crammer qui prétendait avoir vu le 27 mars 1957 un énorme oiseau vollant à une altitude de 500 pieds près de Renovo en Pennsylvanie avec une envergure d'ailes de 25 - 30 pieds. Régulièrement des gens se sont présenté en affirmant avoir vu la mystérieuse photo à un endroit ou un autre comme John Kell ou Ivan T. Sanderson.

-Autour de 1940 Robert R. Lyman observa un grand oiseau brunatre dans le milieu d'une route qui s'envola avec une envergure d'ailes de 20 - 25 pieds et passa facilement entre les futaies des arbres, c'est près de Coundersport en Pennsylvanie.

-Près de la zone skiable d'Oregon Hill dans le conté de Lycoming en Pennsylvanie, en mars 1973 Joseph et Wanda Kaye virent un grand oiseau noir sur le bord de la route qui battit légèrement des ailes au passage de leur voiture et s'envola. Au printemps de 1977, Debbie Wright et Sue Howell virent sur la route de Du Bois, Pennsylvanie, un grand oiseau de couleur sombre avec un énorme bec.

-Le 25 juillet 1977 à Lawndale, Illinois, Marlon Lowe, un garçon de dix ans pesant 32 kg et jouant dans le jardin de ses parent se fit attaquer par deux énormes oiseaux dont l'un se saisit de lui et l'emporta sur une dizaine de mètre à un mètre du sol avant de la relacher. Les parents ont décrit les oiseaux comme ressemblant à de très grands vautours avec une envergure de 2,50 mètres.

-Le 6 juillet 2000, Robin Swope observa un oiseau gris foncé voller au dessus du Memorial Garden du conté de Erie en Pennsylvanie, sont envergure d'aile était de 15 à 17 pieds.

-Le 13 juillet 2001, un ornithologue amateur de Greenville en Pennsylvanie observa pendant quinze à vingt minutes un oiseau de la taille d'un petit avion, ses plumes étaient brun foncé ou noires et les ailes étaient grisatres, son corps faisait environ 5 pieds de long avec une envergure d'ailes de 15 pieds.

-Un 25 septembre 2001, Mike Felice a observé pendant une minute et demi un énorme oiseau noir avec une envergure d'ailes de 10 - 15 pieds qui volait à 50 - 60 pied au dessus d'une route à suivre apparemment des camions près Greensburg en Pennsylvanie.

Explications
Le candidat le plus probable derrière l'oiseau tonnerre serait le condor de Californie (Gymnogyps californianus), c'est le plus grand vautour des USA avec une longueur de 4 pieds, une envergure d'ailes de 9 pieds 4 pouces et un poids de 20-25 livres. Il est noir avec un rebord des ailes blanc. Ces oiseaux ne vivent officiellement qu'en Californie où une opération de réintroduction avait été menée en 1992 dans la forêt nationale de Los Padres; ailleurs on a des restes fossils trouvés à New York, en Floride, en Arizona. L'introduction de la faune domestique et des chevaux en lieu et place de la mégafaune éteinte du Pleistocène dans les années 1700 a pu contribuer a faire revenir l'espèce vers l'est des USA.

 L'autre hypothèse est la survivance d'une espèce de la famille des Teratornithidés. Ces vautours fossils de mangeaient pas de charogne mais avalaient des proies vivantes qu'ils attrapaient avec leurs becs acérés crochus car leurs serres ne leur permettaient pas de soulever des proies. Le plus grand a été l'Argentavis magnificens qui faisait 5-6 pieds de haut avec une envergule d'ailes de 23 - 25 pieds et un poid de 158 livres. En Amérique du nord le Teratornis merriamis avait une envergure d'aile de 11 pieds 6 pouces à 12 pieds 6 pouces. Le Teratornis incredibilis du Nevada et de la Californie avait une envergure d'aile de 17 à 19 pieds. Ces oiseaux ont vécu au Pleistocène.

ARTICLE TROUVE SUR LE SITE DE L'AFRC

 
  Aujourd'hui sont déjà 11 visiteurs (110 hits) Ici!  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=